LA COMPOSITION DES REPAS
Article mis en ligne le 16 mars 2002
dernière modification le 16 mars 2003

par Malec
logo imprimer



Elle obéit à des règles simples, et repose essentiellement sur l’équilibre entre les glucides, les lipides et les protéines.

Les glucides : le repas d’un sportif doit comporter de gran-des quantités de sucres lents, comme les pâtes, le riz, le pain, les pommes de terre, mais les sucres rapides peuvent être limités sans inconvénient.

Les lipides sont importants, car ils constituent un carburant privilégié ; les sportifs les craignent, car ils les accusent de les faire grossir ou d’être peu digestes, mais ils jouent un rôle indispensable ; il faut privilégier les graisses d’origine végétale.

Les protéines sont, bien sûr, nécessaires, mais les sportifs ont tendance à en abuser, pensant augmenter ainsi leur masse musculaire. Là encore, ils peuvent avoir des déconvenues : l’alimentation doit d’abord couvrir les dépenses d’énergie journalières, et le surplus peut servir éventuellement à " faire du muscle ". Une consommation excessive de protéines n’a aucun intérêt, car, au-delà d’un certain pourcentage (environ 20% de la ration alimentaire), elles sont détruites et éliminées. Il est donc important de respecter les répartitions habituelles et de ne pas privilégier un type d’aliments.

question : au fait au Memphis, combien de calories ? quelles rations alimentaires ?


Dans la même rubrique

BIERE ET SANTE !!!
le 25 mars 2003
par Fil_ip
LA RATION CALORIFIQUE
le 23 décembre 2002
par Malec
ACCIDENTS SPORTIFS
le 16 mars 2002
ENTORSES ET LUXATIONS
le 16 mars 2002
par Malec

Évènements à venir

Pas d’évènements à venir
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.76