Deprecated: Unparenthesized `a ? b : c ? d : e` is deprecated. Use either `(a ? b : c) ? d : e` or `a ? b : (c ? d : e)` in /homepages/34/d146581096/htdocs/fcc/ecrire/inc/utils.php on line 2697
ENTORSES ET LUXATIONS - [Football Club Club]
Warning: preg_replace(): Compilation failed: invalid range in character class at offset 10 in /homepages/34/d146581096/htdocs/fcc/ecrire/plugins/installer.php on line 167

Warning: preg_replace(): Compilation failed: invalid range in character class at offset 10 in /homepages/34/d146581096/htdocs/fcc/ecrire/plugins/installer.php on line 168

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /homepages/34/d146581096/htdocs/fcc/ecrire/inc/utils.php:2697) in /homepages/34/d146581096/htdocs/fcc/ecrire/public/evaluer_page.php(51) : eval()'d code on line 16
ENTORSES ET LUXATIONS
Article mis en ligne le 16 mars 2002
dernière modification le 16 mars 2003

par Malec
logo imprimer



Difficiles à distinguer des fractures, les entorses et les luxations sont souvent consécutives à un accident sportif. Comme en cas de fractures, l’immobilisation la plus précoce possible permet d’éviter toute aggravation.


Luxation

Lors d’une luxation, l’articulation est déboîtée et les surfaces articulaires ne sont plus en contact. La luxation la plus fréquente est celle de l’épaule. Le diagnostic est alors souvent évident : la victime se présente avec une épaule déformée et les mouvements sont impossibles, particulier tout mouvement du coude en direction du corps.

Avant d’envisager tout transport du blessé, il faut immobiliser l’épaule à l’aide d’une écharpe oblique, c’est-à-dire une écharpe croisée nouée sur l’autre épaule. Cette technique permet de réduire la douleur. A l’issue de cette immobilisation, appeler des secours ou conduire la victime à l’hôpital en cas d’isolement.
C’est la seule manière rationnelle de procéder. Ne jamais tenter de réduire ou de remettre en place la luxation ! Seul un médecin peut l’envisager.


Entorse

L’entorse la plus fréquente est celle de cheville. Les signes sont la douleur, le gonflement et la présence d’un hématome. L’intensité de chacun de ces phénomènes varie selon les entorses.
Là encore, il est indispensable d’immobiliser le membre traumatisé afin d’éviter toute aggravation.
L’application de froid (sous forme de vessie remplie de glace, de " bombe de froid ") doit être effectuée à chaque fois que cela est possible. Elle permet en effet une diminution de la douleur et une modération du gonflement. Un examen médical de la cheville s’impose . Dans certains cas, prévoir éventuellement des radiographies, cela limite souvent le risque de complication. Seul un professionnel doit immobiliser la cheville car un simple bandage expose à la récidive, voire à une fracture, notamment en cas de maintien de l’activité.
Avertissement : la seule facon de bien effectuer ce type de gestes est d’avoir bénéficié auparavant d’une formation de secouriste diplomé.


Dans la même rubrique

BIERE ET SANTE !!!
le 25 mars 2003
par Fil_ip
LA RATION CALORIFIQUE
le 23 décembre 2002
par Malec
LA COMPOSITION DES REPAS
le 16 mars 2002
par Malec
ACCIDENTS SPORTIFS
le 16 mars 2002

Évènements à venir

Pas d’évènements à venir
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL